@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

Under The Dome, l’édifiant documentaire sur la pollution en Chine

C’est un choc. Rarement un documentaire sur la Chine a connu un succès aussi fulgurant. Réalisé par Chai Jing, ancienne présentatrice vedette de la télévision d’Etat, Under the Dome est une enquête fouillée sur la pollution de l’air, ses conséquences sanitaires et les responsabilités des entreprises polluantes et du lobby chinois de l’énergie. Un documentaire édifiant d’utilité publique.

Under The Dome a été mis en ligne sur Youtube le 28 février. En à peine une journée, le documentaire a été vu par près de 155 millions de personnes. Pour la première fois, la question de la pollution en Chine est envisagée et expliquée sans détours. Un pavé dans la mare jeté par Chai Jung, ancienne présentatrice vedette de la télévision d’Etat et ultra-populaire. Un documentaire qui est d’abord une histoire personnelle : enceinte de son premier enfant, elle apprend que sa fille est atteinte d’une tumeur bénigne au poumon, attribuée à la pollution.

L’intense débat suscité et le nombre incroyable de relai à travers le monde pour ce documentaire sur l’environnement est aujourd’hui la cible de la censure chinoise depuis plusieurs semaines. Alors que cette vidéo, désormais indisponible en Chine, avait pourtant été produite et diffusée avec la participation active de certains milieux officiels. Le 6 mars, la vidéo était encore visible en ligne, mais les commentaires étaient censurés sur ordre du ministère de la Propagande. Pour que le 7 mars le documentaire soit finalement retiré de l’Internet chinois.

Par sa démarche novatrice, l’ampleur de son audience, le soutien qu’elle a reçu, son courage, la journaliste Chai Jing aura marqué durablement les esprits. C’est la première fois que le sujet des problèmes environnementaux en Chine est vulgarisé à ce point. Une mise en scène qui prend la forme d’une présentation en public, de reportages de terrain, d’interviews de chercheurs et de responsables de diverses administrations et de graphiques élaborés par des scientifiques. Durant 104 minutes, Chai Jing articule des faits pour la plupart déjà connus, mais cette fois en posant explicitement la question des responsabilités.

Diffusé dans un premier temps avec des sous titres en anglais de médiocre qualité, Under the Dome a été traduit du chinois vers le français, puis sous titré bénévolement par le traducteur Frédéric Dalléas. L’ensemble du travail a été réalisé en collaboration avec une équipe de traducteurs coordonnée par un certain Linghein en Chine – qui s’était chargée de la traduction en anglais et avec le soutien de jef jaquier, professeur de lettres et de linguistique à la retraite.

Je vous conseille fortement de prendre le temps et de regarder ce documentaire.

under the dome

under the dome 2

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Partagez