@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

🐋 The Whale, une architecture majestueuse à l’image du mammifère marin

The Whale est une future attraction touristique en Norvège, qui racontera les histoires de cette créature des mers à travers l’art, la science et l’architecture. Un projet majestueux réalisé par le cabinet d’architecture danois Dorte Mandrup.

À 300 km au nord du cercle polaire, à la pointe de l’île Andøya se trouve Andenes. Une petite ville située au milieu de paysages spectaculaires, à la fois au-dessus et au-dessous de la surface de l’océan, à quelques kilomètres de la côte. Et dans ces eaux profondes, la ville est fréquemment visité au large par les baleines migratrices, faisant d’Andenes l’un des meilleurs endroits au monde pour voir de près ce mammifère majestueux. The Whale, la nouvelle attraction arctique, souhaite raconter alors l’histoire de ces grands habitants de ce monde sous-marin, s’élevant comme une douce colline sur le rivage rocheux – comme si un géant avait soulevé une mince couche de la croûte terrestre et créé une cavité en dessous. Une architecture somptueuse et gigantesque à l’image du mammifère marin, imaginé par le cabinet d’architecture danois Dorte Mandrup.

Un bâtiment façonné par son environnement naturel

Le paysage entourant The Whale est essentiel pour la forme si particulière du bâtiment. Sa toiture est définie par trois points hauts sur le site, et la fondation est influencée par le paysage en dessous. La surface de cette toiture est recouverte de pierres naturelles non travaillées de la région et de grandes fenêtres s’ouvrant vers l’archipel soulignent le lien entre paysage et bâtiment.

Ce toit incurvé devient un nouveau point de vue sur lequel les visiteurs et les habitants sont invités à marcher. De là, vous pouvez admirer l’archipel, admirer le reflet du soleil de minuit dans l’océan ou les aurores boréales danser sur le ciel. Et pourquoi apercevoir quelques baleines. Une seule coque de béton incurvée constitue le toit de The Whale. En utilisant cette forme parabolique, la structure transmet efficacement les forces à trois points d’appui dans les coins du bâtiment. Cela permet de créer une grande pièce sans colonne intérieure. Du fait de cette courbure, les architectes peuvent obtenir des portées relativement longues tout en minimisant l’utilisation des matériaux, résultant en une conception économique et durable. Car en même temps, la forme du bâtiment offre une surface minimale par rapport à la surface au sol et au volume, ce qui est favorable à la fois aux matériaux et à la consommation d’énergie.

À l’intérieur de la baleine, un grand espace s’ouvre naturellement vers les montagnes et la mer. Une longue vue horizontale crée ainsi une connexion visuelle directe entre les environs et l’exposition, qui est soulignée par les rochers pénétrant dans le bâtiment à plusieurs endroits. L’exposition organisera une rencontre entre la baleine et l’humain, la nature et la culture. À travers l’art et la science, une visite à The Whale sera une exploration poétique de différents univers – sous et hors de l’eau – inspirés par le voyage des baleines à travers le monde. Un voyage où les frontières ne sont pas définies par la nationalité ou tracées par la culture.

Le bâtiment abritera des espaces d’exposition, des bureaux, un café et un magasin, et autour de l’attraction, un réseau soigneusement planifié de sentiers, de plates-formes et de points de vue met en valeur le paysage. Une marée, un feu de camp et des tremplins invitent les visiteurs à explorer les environs en profondeur et à souligner le lien entre le bâtiment et la nature environnante. Avec un objectif ambitieux de combiner architecture et mission de protéger la vie marine.

☞ The Whale sera ouvert normalement d’ici 2022, pour plus d’informations rendez-vous sur le site de Dorte Mandrup.

Total
8
Partagez