@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

🎋 Découvrez l’un des derniers maîtres qui pétrit ses nouilles au bambou

Le Chef Marco est un maître d’un art en train de mourir : pétrir avec une tige de bambou la pâte pour obtenir des nouilles digne de ce nom.

Si vous passez dans le quartier de Sham Shui Po à Hong-Kong, vous risquerez de croiser Marco au travail à Kwan Kee Bamboo Noodle. Ce restaurant familial est l’un des tous derniers restaurants offrant au menu des nouilles pétries avec du bambou : les nouilles jook-sing.

Presque comme s’il montait sur une bascule, ce maître des nouilles chevauche son long poteau de bambou qui pend au bout d’une lourde table en bois. L’extrémité opposée du bambou est accrochée à un gigantesque élastique qui est enchaîné au mur. Sur la table se trouve un tas de pâte fraîche, qui sera bientôt pétrie par le bambou alors que Marco bondit de haut en bas, les pieds plantés plus bas. Tout cela fait partie du processus nécessaire pour faire des nouilles jook-sing, un aliment de plus en plus rare dans le monde. Marco est l’un des tous derniers maîtres en la matière. Une technique ancestrale permettant de produire des nouilles plus molles, plus élancées et plus goûteuses.

“Ce qui les rend uniques, c’est l’utilisation du bâton de bambou. En battant la pâte de cette façon, la pâte produira du gluten qui crée une texture rafraîchissante et al dente dans les nouilles”, explique Marco, qui fabrique les nouilles depuis son plus jeune âge. Partez à la rencontre de ce grand chef équilibriste grâce à Great Big Story.

Total
12
Partagez