@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

❤️ Besoin d’amour et de réconfort ? Profitez des captures d’écran de Allan McCollum

L’artiste Allan McCollum recueille des images de films et de séries qui offrent des moments de soutien et de réconfort. Et ça fait un bien fou.

Dans des œuvres où prolifèrent des objets presque identiques, Allan McCollum souhaite examiner le rapport de l’art à la répétition et à la différence. Ces similitudes qui se poursuivent les unes après les autres définit l’art de Allan McCollum depuis les années 1970. Notamment dans son oeuvre remarquée Over Ten Thousand Individual Works (1987⁄1991) qui se compose de rangées d’objets miniatures, chacun étant moulé à la main à partir d’articles fabriqués dans le commerce, y compris des capsules de bouteilles, des poids en papier et des ustensiles de cuisine, qu’il a ensuite peints à la main. Lorsqu’ils sont disposés ensemble, ils se ressemblent, mais chaque objet individuel est, en fait, légèrement différent.

En 2015, l’artiste a prolongé son travail avec une nouvelle collection permanente de captures d’écran de films ou séries, plus ou moins célèbres. Chaque image comprenant également des sous-titres, à chaque fois rassurants. Une mise en image si particulière de ces personnages offrant un soutien émotionnel. Regardant sur son ordinateur portable avec les sous-titres activés, il prenait une capture à chaque fois qu’une variation de certaines phrases omniprésentes apparaissait à l’écran : “You’re safe now,” “Don’t worry, it’s gonna be all right,” “It’s okay, it’s okay,” “We’re going to be fine,” “You have nothing to worry about,” ou “You’re ok, all right?”

“Nous irons bien”

Le projet a été suscité par l’intérêt de Allan McCollum pour La Morphologie du conte populaire de Vladimir Propp (1928), qui se concentre sur le récit structurel des contes populaires, avec leur “fin heureuse” commune. L’idée de l’artiste derrière ce projet est “Notre compréhension du monde est inséparable des histoires qui nous entourent pendant que nous vivons nos vies.” Selon lui, “L’univers est fait d’histoires, pas d’atomes.” En ce moment particulier de crise mondiale, les histoires humaines sont plus résonnantes que jamais, nous rappelant que si nous pouvons voir nous-mêmes en tant que membres d’une communauté avec un avenir partagé, pas en tant qu’acteurs atomisés, alors “nous irons bien”.

☞ Vous pouvez voir les 1 200 images qui composent actuellement le projet sur le site Web de l’artiste. Cliquez et laissez défiler.

Propos recueillis par le MoMA.

Total
1
Partagez