@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

🎶 Avec Falling, Dude York chante la nostalgie des radios alternatives des années 2000

Falling est le nouvel album phénoménal du trio power-pop de Seattle, Dude York. Cette collection de 13 titres s’inspire de la romance adolescente et du pop-punk de la radio FM du début des années 2000, portant une vision intemporelle de cette style tellement nostalgie, juste ce qu’il faut pour faire de nous des “poptimistes”.

“Il y a deux façons dont les choses peuvent tomber”, explique Claire England de Dude York. “Elles peuvent tomber et être ruinées d’un coup, ou elles peuvent tomber doucement comme une plume et alors tout va bien.” Sur Falling, le troisième album de Dude York, le trio de Seattle explore ce sentiment qu’on pourrait ressentir lorsqu’on vit cette chute de gâteau, comme sur la pochette de l’album, quelques confettis coincés encore à l’intérieur de la manche. Ce genre de moment plein de nostalgie instantané, un souvenir doux amère. À travers les 13 titres de Falling – incroyablement entraînantes et émotives -, Dude York explore les façons dont vous pouvez tomber à travers des moments, des relations, et vous en sortir, et parfois retomber ensemble.

Enregistré à Different Fur Studios à San Francisco avec le producteur Patrick Brown, Falling prouve la nouvelle grandeur de Dude York, avec des hits qui se sentiraient parfaitement à la maison entre Jimmy Eat World et Third Eye Blind au début des années 2000. Peter Richards (guitare) et England (basse) se partagent l’écriture et le chant sur ce disque, un changement significatif par rapport à leur album précédent. La dualité de leurs compositions et de leur voix se complètent sur le plan émotionnel et sonore, les harmonies et les rythmes d’Andrew Hall apportant leur propre caractère à chaque chanson. La collaboration est claire : chaque partie est soigneusement conçue. La guitare de Richards ajoute de la texture aux couplets, puis s’envole quelque fois dans ce type de solo particulièrement jouissif, qu’on en mimerait les accords comme dans notre chambre d’enfant.

Un soupçon de nostalgie traverse le disque alors que les chansons explorent les liens profonds que nous avons avec cette culture pop qui a défini notre jeunesse. “J’ai grandi en écoutant tous ces groupes pop-punk et alt-rock principalement masculins, mais je veux combler ce trou que j’ai vu en le recréant maintenant pour moi-même”, a déclaré Claire England. “J’essaie de capturer le sentiment de la musique que j’ai écoutée lorsque je suis tombée amoureuse de la musique.”

C’est le Printemps les amis

La chanson titre est une ode joyeuse à un nouvel amour inattendu, où tous les détails comptent. “Smiling like an idiot all day / You make me laugh know exactly what to say / ‘Cause we used to like all the same shit / Do you think we’d be friends in 2006?”, chante Claire England. Le titre Falling est purement pop, avec à la fois un sentiment de douce nostalgie. Un couplet qu’on reprend en choeur, tapant directement au coeur “And I was starting to think /  That it would be / When passion lined up / With practicality / But I secretly hoped / When it happened to me / There would be no doubt / It would feel like falling / It would feel like falling” Falling est teinté d’un sentiment de nostalgie – qu’il s’agisse du début d’une relation, de la façon dont vous pensiez que cela allait être, ou simplement de la version de votre ancien vous que vous pensez vous souvenir d’être.

L’autre single Box est délicieusement mélodramatique. Sonnant comme un joyau perdu du début de la renaissance post-punk de New York, avec la voix grave et émotive de Richards chantant des hochets de tête espiègles à The Killers et à Dashboard Confessional.

La production de Falling regorge de détails méticuleux et d’astuces sonores conçues pour frapper cet endroit profond de votre adolescence, qu’il s’agisse de guitares denses et sifflantes ou d’harmonies impeccablement placées. “Nous avons tous des points de référence très différents pour la musique et lorsque nous les échangeons, cela devient quelque chose de totalement différent”, explique Richards. Il n’a pas grandi attaché à la musique emo conviviale pour la radio qui a défini l’adolescence du reste du groupe, mais quand il est entré dans le genre ces dernières années, il a décidé de le prendre en compte dans son écriture, qui vient partout dans les guitares lourdes et les arrangements dramatiques qui brillent sur des chansons comme How it Goes.

En fin de compte, la relation que Dude York a avec sa musique reste joueuse. En jouant avec une multitude de relations amoureuses, le trio a créé un album qui ressemble à une lettre d’amour pour la radio alternative d’antan, tout en parvenant à rester singulièrement singulier.

Falling de Dude York est sorti le 26 juillet chez Hardly Art.

☞ Suivez Dude York sur son site, Facebook, Twitter et Instagram.

Écoutez Falling de Dude York




Vous aimez ? N’hésitez pas à acheter Falling de Dude York pour vous ou pour offrir.

Regardez le clip Falling de Dude York

Total
0
Partagez