@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

🎶❤️ Tombez amoureux de Voyou et de sa pop colorée dans Les bruits de la ville

Grande découverte des Transmusicales de 2017 et après avoir sorti son premier EP il y a un an quasi jour pour jour, voilà Voyou sur son beau bonhomme de chemin avec son premier album Les bruits de la ville. Âme sensible, à consommer sans modération.

Voyou était effectivement ma belle et grande claque des 39e Transmusicales, celle de 2017. À l’époque, je ne savais pas si il fallait écrire Voyou ou Voyov d’ailleurs. Le débat était de mise, pas grand monde ne connaissait Thibaud Vanhooland de son vrai prénom et nom. Bien que pas mal avait déjà eu l’occasion de le voir aux côté de Pégase, ‘Elephanz ou encore Rhum For Pauline. Pas un jeune premier, pourtant l’impression que ce projet venait tout juste de naître sous nos yeux d’enfants cet après-midi de concert à l’Étage il y a 2 ans.

La curiosité est toujours autant présente. Et le bonheur de découvrir son premier album marque une certaine réalité : Voyou est devenu un bien bel artiste de la nouvelle Chanson Française. Et en passant, merci Les Disques Entreprise de l’avoir façonné à votre image dans votre talentueuse écurie. Voyou, on l’a découvert en concert, seul avec ses machines et sa trompette, son instrument de coeur appris avec son père à l’âge de 3 ans. Et d’emblée, le sourire enfantin et la drôle de dégaine de ce jeune homme de 28 ans imposent un artiste au charisme hors-norme. Qui transmet si facilement, avec tant de sensibilité ce grand sourire contagieux. C’est qu’il y a du Jacques Tati dans cette douce folie et ce corps un peu trop grand, pas toujours adapté au monde, mais qui s’en imprègne pour prendre son envol et virevolter avec aisance sur scène. Mais parlons plutôt de son premier album album Les bruits de la ville.

Nous connaissions certains titres déjà, grâce à son EP On s’emmène avec toi sorti il y a un an, quasi jour pour jour. Titres qu’on ne regrette pas du tout de retrouver aux côtés des nouveaux. Dont le fabuleux Il neige par exemple. Douce parenthèse au clair de lune où le miracle musicale de Voyou prend toute sa splendeur. Comme une envie de tomber amoureux pendant que cette neige feint le ciel. ‘Celui qui court les routes’ aime les mots simples, tout en poésie, avec une complète absence de cynisme. Ce Voyou nous raconte des histoires d’aujourd’hui, des histoires d’amour, d’enfance et d’ennui, d’ailleurs et d’ici. Portant un regard malicieux sur les vicissitudes de son époque et choisissant de mettre la compassion et l’amitié au coeur de sa musique. Pas plus mal en ce début d’année. Âme sensible, à consommer sans modération.

Voyou sera sur la scène de la Cigale le 10 avril et en tournée dans toute la France.

☞ Suivez Voyou sur Facebook et Twitter.

Écoutez Le bruit des villes de Voyou

Vous aimez ? N’hésitez pas à acheter Les bruits de la ville de Voyou pour vous ou pour offrir.

Total
2
Partagez