@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

Isaac Delusion à l’aube d’une nouvelle merveille avec Rust & Gold

Isaac Delusion à l’aube d’une nouvelle merveille

Après un premier album éponyme sorti en 2014, Isaac Delusion est enfin de retour avec leur nouvel album Rust & Gold pour nous réveiller à l’aube, tout en douceur avec leur dream pop toujours aussi magique. Une musique en or et avec un talent très loin d’avoir rouillé.

Ce sont les yeux grands ouverts que vous écouterez les nouvelles mélodies d’Isaac Delusion. Le rêve du premier album terminé depuis belle lurette, c’est au tour de Rust & Gold de nous émerveiller à nouveau. Dans ce nouvel album, les mélodies suaves et les compositions vaporeuses laissent place à un coeur battant. Celui d’un réveil défiant toutes les lois de la gravité. C’est toujours à l’ombre de ce sommeil fragilisé qu’Isaac Delusion imagine sa musique fantasmée, avec toujours autant d’agréable légèreté.

Un parcours sans faute jusqu’à cet album révélation

Isaac Delusion est un groupe de musique pop et électronique originaire de Paris, fondé en 2012. Le groupe était au départ un duo, avec Loïc et Jules, puis s’est transformé en quatuor par la suite. Les membres se sont tous rencontrés au lycée, à Vincennes. Loïc est le chanteur guitariste, et chante avec une voix de tête tout en rondeur, qui pourrait rappeler celle de Jimmy Somerville.

En 2012 sort leur premier EP Midnight Sun, dont le titre éponyme les a révélés au public. Après un deuxième EP Early Morning, Isaac Delusion sort sont premier album homonyme. Comme pour marquer de son empreinte la pop française de ce nom particulier. Après les scènes et les tournées à succès, c’est en 2015 que la carrière d’Isaac Delusion marque un troisième tournant. Le groupe est lauréat du Talents ADAMI Détours. Reconnu par ses pairs, Isaac Delusion sort alors leur troisième EP How Much You Want Her.

En bon fils de la French Touch, héritiers de la folk, aficionados hip-hop et enfants de la nuit, Isaac Delusion a fait rapidement valoir sa vision personnelle d’une pop 2.0, avec grâce et candeur d’esprit. Dans un univers onirique où la voix de Loic, pétrie d’une émotion palpable, rencontre le savoir-faire électronique de Jules, mêlé aux basses de Nicolas, et à la virtuosité multi-instrumentiste de Bastien, la musique d’Isaac Delusion célèbre l’union du rêveur et du somnambule. Si une seule formule devait résumer le talent transgenre d’Isaac Delusion, elle n’exprimerait qu’un autre secret dans lequel naissent des mélodies suaves, parfois déchirées, amoureuses, savantes et précises.

Les deux font la paire

Dans Rust & Gold résonne un réveil défiant toutes les lois de la gravité

Rust & Gold d’Isaac Delusion sort donc aujourd’hui. Et avec lui une tournée déjà quasi complète. Il faut croire que ce retour était attendu. Et à l’écoute de ce nouvel album, les fans ne seront pas déçus. On retrouve toujours ce savant mélange de pop, d’électronique, de boucles hip-hop, de folk et de basses funk, le tout, toujours, avec cette insoutenable légèreté. Le rêve colle à la peau d’Isaac Delusion, en fait. Tout comme lorsque l’on tente d’en rattraper un, celui- ci s’envole, leur musique est insaisissable. Le rêve d’un somnambule aux pas aériens. Le premier album parlait d’un soleil à minuit, le deuxième, c’est l’aube. Et ce réveil défie toutes les lois de la gravité.

Nouvelle équipe, nouveau label, toujours indépendants, le désormais quintet Isaac Delusion propose aussi avec Rust & Gold un autre voyage. Peut-être simplement le voyage retour du premier, dans la valise une petite nostalgie, avec quelques égratignures. Illustration vierge d’inscriptions, mais tout s’inscrit pourtant déjà sur la couverture de l’album : signée John Karborn, artiste londonien, c’est à la fois l’enchevêtrement des sentiments et une fenêtre sur l’espace, un hublot, peut-être la courbe d’une planète. Isaac Delusion n’a pas cru nécessaire d’expliquer la musique, mais souhaitait simplement entourer d’un cadre doré quelques perspectives plus profondes.

Magnifique cover de John Karborn

L’espoir colle désormais à la peau de cette musique hypnotique. L’espoir de nouveaux horizons et nouvelles conquêtes sonores bercées par la voie toujours aussi énigmatique de Loïc. Des rythmes ternaires, des sonorités soul et des guitares profondes et saturées débarquent dans ce nouveau rêve éveillé. Du Voyager appelant à corps perdu ses semblables de par le vide spatial jusqu’aux foudroyantes femmes de Black Widow et Isabella, les regrets ambigus du Sinner… Ces douze instantanés à pose longue tentent peut-être sans le savoir de résumer l’impasse dans laquelle se trouve tout un chacun, coincé entre rouille et or, tiraillé d’un pôle à l’autre de l’aimant. Ce sont de petites observations de la vie amoureuse, interrogeant les choix et chemins qui s’offrent à nous pour demain. On trouvera à Rust & Gold des références mystiques – ou juste terriennes, après tout. Isaac Delusion ne fait pas de chansons mais des merveilles.

☞ Suivez Isaac Delusion sur leur site, Facebook, Twitter et Instagram.

Rust & Gold d’Isaac Delusion est sorti le 7 avril 2017 chez microqlima et s’écoute et s’achète par ici.

Écoutez Rust & Gold d’Isaac Delusion

[tabs type=”tabs”] [tab title=”SPOTIFY” active=”true”] [/tab] [tab title=”DEEZER”]
[/tab][/tabs]

Rust & Gold, un album pas du tout bancal
Total
0
Partagez