@
Suivez-nous sur nos réseaux sociaux et réveillez votre curiosité ᕕ( ᐛ )ᕗ

Laissez-vous bercer par le doux songwriting de Lapland

Précis et vaste, le songwriting de Lapland démontre un futur grand talent. Laissez-vous bercer par cette douce folk aux multiples influences dans son premier album éponyme.

L’histoire de Lapland a commencé avant même que le projet ne porte un nom. Dans une minuscule chambre de Brooklyn, très loin de la froideur de la Finlande. Début 2011, Josh Mease s’est amusé à enregistrer quelques chansons, seul, préférant les paysages imaginaires au tumulte de la ville. Cette isolement volontaire a probablement donné un ton introspectif à son premier album. Les mots traitent de la séparation et de la perte et se retrouvent autour de styles et de genres musicaux différents, offrant un son unique et personnel. Doux, calme, la base de folk se pose tranquillement par superposition de couches mélodiques qui laissent éclater un songwriting précis et vaste. Du galop électronique de Unwise en ouverture, au brumeux Overboard, Josh Mease nous tient en haleine avec une multitude d’influences : synthés des années 60 et 70, impressionnisme musical français, et même un brin de Fleetwood Mac composent l’album. Ce mélange des genres n’est pas nouveau pour Josh Mease. Il a grandit au Texas où son amour pour le rock et la country s’est transformé en intérêt pour le jazz, qu’on ressent dans ses compositions. Cette ouverture lui donne une approche unique du songwriting et son travail est maintenant reconnu non seulement dans les cercles indés, mais également dans les milieux jazz, R&B et classique.

Et pour la petite histoire, le nom Lapland s’est offert à Josh Mease uniquement une fois l’album terminé, lorsqu’il a trouvé un livre répondant au nom de “Lappland Wonderland” dans une brocante. Ce livre contenait des photos de vastes paysages répondant parfaitement à l’histoire de ce nouvel album. La décision d’adopter ce nom fut donc assez simple à prendre pour cette nouvelle page dans sa carrière et elle est forte de symbole. C’est comme cela que l’histoire de Lapland a commencé.

Vous pouvez suivre Lapland sur Facebook, Twitter et Instagram.

Ecoutez le premier album éponyme de Lapland sur Spotify et Deezer.

Appréciez aussi les titres Overboard et Where Did It Go dans deux sessions acoustiques maison pour The Wild Honey Pie :

Lapland_PeterLarsonPhotographer

_Lapland_PhotoPeterLarson_02

Lapland_FINAL_cover

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Total
0
Partagez