Être chauve ça craint, savoir qu’on va le devenir c’est pire. La preuve dans l’irrésistible court-métrage Le Futur Sera Chauve de Paul Cabon.

Dans son nouveau court-métrage The Bald Future, le jeune réalisateur français Paul Cabon fait preuve d’un certain fatalisme sur sa probable calvitie à venir. Non sans humour heureusement. Car c’est un fait, une certitude, selon lui, il finira chauve, et cela lui fait peur, comme de nombreux hommes, à raison. Je confirme.

Si certains ont anticipé et ce sont rasés les cheveux, d’autres ont une certaine appréhension de devenir chauve. Un futur qu’on ne peut ignorer, qui fatalement frappera un jour, après une longue agonie capillaire. Pourtant face à ce sujet sérieux, social et pas forcément masculin, Paul Cabon ne manque d’en rire. Dans son court-métrage, le réalisateur choisit de se moquer de cette calvitie latente. Anticipe même son arrivée, avec sa copine, pour au final agir en conséquence.

Un savant mélange entre réalité et absurdité qui a permis à Paul Cabon d’être nommé pour le meilleur court-métrage d’animation aux Césars 2018.