Ils laissaient faire parce que bon cela était bien plus « réaliste », un argument difficile à contredire…

Dans les films d’aujourd’hui, les tirs au pistolet et fusillades sont généralement tournés avec des balles à blanc et de minuscules explosifs, et si c’était trop compliqué, une dose de magie informatique. Par contre, dans les premières années d’Hollywood, ils n’avaient pas accès à de tels outils sophistiqués, donc quand des fusillades devaient se produire dans l’histoire du film, il y avait de bonnes chances que les acteurs se tirent réellement dessus.

Ils y avaient bien des balles à blanc à l’époque, mais cela ne fait que vous donner l’impression de tirer au pistolet. Pour simuler une balle touchant un mur / une fenêtre / etc. à côté d’un acteur, eh bien, ils fallaient tout simplement tirer réellement… Si vous aviez besoin d’un feu d’artillerie pour une scène de guerre, même chose…