Le court-métrage d’animation In A Heartbeat enchante le Web ces derniers jours. Son histoire aborde avec tendresse un sujet inhabituel dans les dessins animés destinés aux enfants : une histoire d’amour entre deux jeunes garçons.

Après le court-métrage Extinguished, il faut croire que les étudiants de l’école Ringling College of Art & Design de Sarasota aime beaucoup les histoires romantiques. Toujours réalisé dans le cadre de leur étude et également financé avec succès sur Kickstarter, le court In A Heartbeat raconte également une histoire d’amour, mais pour la première fois dans un film d’animation, une histoire d’amour homosexuelle. Une histoire d’amour entre deux collégiens : Sherwin, un garçon un peu maladroit et timide, et Jonathan, le garçon le plus populaire du collège. « En un battement de coeur » évoque la gêne ou la peur de dévoiler ses sentiments pour l’autre, la honte face au regard réprobateur des autres, la peur du rejet, mais aussi (et surtout) le bonheur et la passion qu’offre le sentiment amoureux.

Raconter la diversité dans les films d’animation

« L’homosexualité est un sujet qui n’a jamais vraiment été abordée dans les films d’animation. C’est très important pour nous de promouvoir un message d’acceptation auprès de toutes les personnes LGBT qui ont du mal à assumer leur sexualité, ce qui est exactement ce qui arrive à Sherwin » raconte les deux réalisateurs Beth David et Esteban Bravo. Et leur message a fait mouche : les étudiants demandaient un financement participatif de $3,000 afin d’engager un compositeur pour réaliser la musique du film, ils ont réuni plus de $14,000 au total. Ils ont pu ainsi boucler leur petit film d’animation d’un genre nouveau et le mettre en ligne sur Youtube le 31 juillet dernier. Depuis, il ne cesse de connaître le succès et culmine aujourd’hui à plus de 20 millions de vues !

À lire aussi ☞  📺 😂 Quand la police néo-zélandaise souhaite recruter, elle ne fait pas les choses à moitié

Comme le raconte Têtu, il faut dire que les films d’animation manquent cruellement de représentations LGBT lesquelles, lorsqu’elles existent, sont en général mal accueilli par les groupes conservateurs : un seul moment gay dans La Belle et la Bête a été censuré en mars dernier, des groupes américains et anglais ont lancé un appel au boycott contre Le monde de Dory pour une brève scène où l’on suppose un couple de lesbiennes, et La Reine des Neiges a été accusée de promouvoir l’homosexualité et d’être utilisée par un affreux « lobby gay » pour pervertir les enfants.

Pourtant In A Heartbeat est devenu un véritable et touchant phénomène. Au-delà de raconter une mignonne histoire d’amour, le court-métrage explique à quel point cela peut être difficile d’assumer ou de devoir cacher son homosexualité à l’adolescence. Et ce message a rapidement touché les internautes, qui n’ont pas manqué de partager le film et de dire à quel point ce film les avait émus, en seulement 4 minutes et sans dialogue.

Regardez In A Heartbeat