Direction pour un voyage hors-du-commun au volant de la SEAT Arona. Un nouveau SUV compact qui a tout pour plaire, de la technologie digne de ses grands frères allemands et surtout un prix plus qu’alléchant pour cette belle qualité d’ensemble.

En novembre dernier, j’avais pu prendre en main la SEAT Arona – qui venait tout juste de sortir en France – lors d’un essai inédit sur Paris, mais un peu court malheureusement. Une exposition street-art immersive qui se visitait uniquement au volant du nouveau SUV urbain. Du coup, SEAT a remis le couvert et m’a invité à reprendre à nouveau le volant de son Arona sur des routes bien plus ensoleillés. Un road-trip entre Tel-Aviv, Jérusalem et le désert du Néguev, le long de la Mer Morte et au milieu du cratère Ramon. Autant le dire toute de suite, ces villes et régions ont des arguments indéniables question paysages et histoires. Et au volant de cette SEAT Arona, le plaisir ne pouvait qu’être amplifié, tellement ce SUV a de qualité.

Parce que oui, comme beaucoup d’autres constructeurs, SEAT se lance à son tour sur le segment très en vogue des SUV compacts. Cela depuis novembre. Et l’Arona a de sérieux arguments pour permettre au constructeur ibérique de poursuivre sa croissance à 2 chiffres ; avec 468 400 ventes en 207, SEAT est la marque qui croit le plus en Europe. Comme quoi, pour que les affaires roulent, il n’y a pas de hasard et Arona suit parfaitement l’excellente stratégie de SEAT. Autant le dire d’emblée, cette Arona me plait beaucoup. Bien sûr, j’aurai préférence à rouler encore en Audi Q2 ou à essayer le plus vite le Volvo XC40 question SUV compact, pour vivre la qualité du premium, mais dans sa catégorie et en concurrence avec les Citroën C3 Aircross, Peugeot 2008, Hyundai Kona, Kia Stonic ou encore le T-Roc, le SEAT Arona tient facilement le haut du pavé. Vif, agile, précis, plaisant aussi bien sur la route qu’en ville, surtout à un prix de série et aux qualités premium très bien placé par rapport à la concurrence.

Certains d’entre nous font comme tout le monde. Alors que d’autres font les choses différemment. Le nouveau Arona est un crossover au caractère audacieux. Pour tous ceux qui se fraient leur propre chemin. Cette citadine, aux nombreuses caractéristiques personnalisables, est l’alliance parfaite entre simplicité, fonctionnalité et style SUV. Y a pas dire, cette Arona est prête à relever tous les défis.

Un SUV compact de belle qualité avec plusieurs détails soignés

La Nouvelle Arona est conçue pour être différente, à l’intérieur comme à l’extérieur. L’équilibre parfait entre forme et fonctionnalité. Un SUV qui prend plaisir à se démarquer, sans en faire trop surtout, mais quand même. Pour beaucoup, la grande force de cette SEAT Arona sera sa personnalisation. Entre ses quatre finitions, ses trois couleurs de toit, 68 combinaisons sont possibles. Vous pourrez facilement marquer votre différence. Un argument qui fait de plus en plus le poids dans cette gamme de véhicule, et Arona joue clairement le jeu du moment.

De visu, cette SEAT Arona a quand même de la gueule. Ce petit crossover part sur la base de l’Ibiza, mais son look est très inspiré de l’Ateca. Les projecteurs avants full led en V apportent un regard affirmé, alors que les feux arrières à LED effet 3D sont plus là pour l’élégance et la sportivité. Les lignes latérales très prononcées donnent un sentiment de dynamisme même à l’arrêt. La large calandre trapézoïdale appuie la voiture sur la route. Et le capot avec ligne en U rappelle avec plaisir son grand frère SUV et donne ainsi un sentiment de robustesse à l’avant. Seat Arona reste un petit SUV néanmoins dont les dimensions sont dans les standards. Long de 4,14 m, d’1,78 m de large et d’1,54 m de haut. Des dimensions compactes qui lui permettent de préserver assez d’espace pour ses passagers et surtout un volume de coffre de 400 litres. Attention quand même aux grands gabarits qui pourraient toucher le plafond un poil bas quand même. Et sans oublier les petits qui pourraient encore galérer à trouver leur place dans les assises un peu profonde du groupe Volkswagen.

La SEAT Arona peut embarquer jusqu’à cinq occupants. Malheureusement pour le passager arrière du milieu, il faudra faire avec le toujours compromettant passage du tunnel de transmission. En revanche, et, c’est quand même l’un des atouts de ce SUV, tout le monde pourra voyager dans un certain confort. L’habitacle restant spacieux et les assises de belles qualités. Tout est confortable, épuré et dans la simplicité, le tableau de bord avec système multimédia et écran couleur 8” font de suite leur petit effet. Les plastiques durs sur la partie haute de la planche de bord n’ont rien de choquant. Mais on aurait aimé quand même un peu plus de fun. De plus, dès les premiers virages, bosses ou trous, vous serez agréablement surpris par ses suspensions qui apportent un réel confort à la conduite. Comme sa petite soeur Ibiza, l’agilité fait des merveilles en ville. Taillé pour le milieu urbain avant tout, l’Arona se faufile habilement dans le trafic et sa position de conduite surélevée de 19 cm procure un sentiment supplémentaire de sécurité. À défaut d’être un franchisseur, voir même un baroudeur – l’Arona n’est disponible qu’en deux roues motrices -, il peut s’affranchir des trottoirs avec facilité, mais surtout vous permettre de rouler sur les routes accidentés, comme celles du cratère Ramon. Et rouler dans ce désert est une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie !

Des motorisations simples mais vaillantes

Sans surprise, l’Arona affiche une construction de gamme identique à l’Ibiza faisant la part belle aux équipements de série et aux motorisations essence turbo et injection directe. Dès son lancement, l’offre moteur Arona est plutôt complète et répond aux standards : 3 cylindres essence 1.0 TSI 95 ch, 3 cylindres essence 1.0 TSI 115 ch, 4 cylindres essence 1.5 TSI ACT 150 ch, 4 cylindres diesel 1.6 TDI 95 ch. À noter que pour le moment, seul le TSI 115 peut recevoir la boîte automatique DSG7 en option. On regrette quand même qu’il n’y ait pas de motorisation plus poussée (pour le moment) comme sur le TSI 190 du T-Roc que j’ai eu en essai il y a quelques semaines. Néanmoins, les différents motorisations répondent clairement aux besoins de ce SUV plutôt léger au final.

Découvrez la SEAT Arona sur le site officiel de SEAT