Le trio Born Ruffians nous revient en pleine forme notamment grâce au retour du génial et originel batteur Steve Hamelin. Un fabuleux rock’n’roll venu tout droit des sixties, quelques superbes mélodies pop-folk et une voix de Luke Lalonde sans pareil, Uncle, Duke & The Chief est un petit bijou dont vous allez forcément tomber amoureux tellement il embellit la vie.

Les Born Ruffians se sont formés dans la petite ville de Midland (Ontario, Canada) en 2002, d’abord sous l’appellation de Mornington Drive. Composé de Luke LaLonde (guitares et chant), Mitch DeRosier (basse) et Steven Hamelin (batterie), le groupe a rapidement émigré dans la capitale Toronto à la recherche d’un premier contrat. C’est à force de maquettes aux paroles pleines d’esprit et de concerts endiablés donnés dans la région que le groupe est repéré parle label Warp Records, qui décide les signer en 2006. Franchement inspiré par le rock indépendant américain, la musique de Born Ruffians pourrait être un mélange original entre Vampire Weekend et Modest Mouse, fortement influencé par le post-punk des années 1980 et l’indie des 90’s. Avec un aspect faussement fragiles et décalés, enfantins et joueurs.

Produit par Richard Swift (Foxygen, The Shins), Uncle, Duke & The Chief est un album qui cherchera avant tout à vous faire du bien. De toute façon, Born Ruffians a toujours été un groupe de coeur, cela depuis le tout premier coup Red, Yellow & Blue sorti en 2008. Difficile de ne pas aimer ce trio dont on garde forcément quelques sons dans le téléphone, au cas où, aussi bien pour les coups de blues que les coups d’un soir. Born Ruffians est ce genre de groupe qu’on écoute en boucle à vie sans risquer la rupture. Léger comme l’air, Born Ruffians chante l’amour et la vie sans prise de tête et sans artifice, simplement avec une certaine nostalgie des platines de nos parents. Un retour aux sources des Buddy Holly, The Everly Brothers et Beatles pré-psychédéliques. Et ce faisant, ce nouvel album nous ramène à une époque où ceux nés voyous ressemblaient moins à un groupe et plus à un gang, soulevant les coeurs dans un chahut sauvage et parlant cette langue qui leur est si propre.

Born Ruffians est un groupe assez difficile à déchiffrer en fait, même si à première vue, cela semble être la chose la plus facile à faire. Toujours à la marge, ils ont connu de jolies succès d’estime, mais jamais de grands succès tout courts. Pourtant tous les amoureux de musique rock connaissent et écoutent Born Ruffians, parfois même sans vraiment le savoir. Au fil des titres et des albums, ces voyous de coeur enchaînent les routes cahoteuses, têtes en avant, marches après marches, dans une myriade de hauts et de bas. Certains mettront Red, Yellow & Blue sur un piédestal, d’autres préféreront Birthmarks ou un autre de leur album. Personne ne pourra cependant apprécier leur talent dans Uncle, Duke & The Chief. Un nouvel album qui porte Born Ruffians forcément vers le haut. Aucun son tendance mais fortement dans la tendance. Un retour de très bonne facture comme on n’aurait difficilement imaginé il y a quelques années.

Il est vrai que Born Ruffians ne se foule pas des masses dans Uncle, Duke & The Chief, néanmoins ils le font excellemment bien. On s’étonne même à l’écouter plusieurs de suite, sans chercher vraiment d’excuses. Il est vrai que l’effort artistique parait faible, pourtant sa nature amusante et ses mélodies simples et accrocheuses finissent par vous pousser à l’aimer fortement cet album. Un rose bonbon des plus agréables histoire de nous préparer au mieux aux amourettes estivales.

☞ Suivez Born Ruffians sur Facebook, Twitter, Instagram et Bandcamp.

Uncle, Duke & The Chief de Born Ruffians est sorti le 16 février 2018 chez XL Recordings, Warp Records et Paper Bag Records. Il s’écoute à la suite sur Bandcamp, Spotify et Deezer.

Écoutez Uncle, Duke & The Chief de Born Ruffians