À Madrid, vous pouvez dîner au Sobrino de Botín. Un restaurant qui a ouvert ses portes en 1725 et dont le four ne s’est jamais éteint !

Great Big Story a rendu visite à Luis Javier Sànchez Alvarez, le fier directeur adjoint du restaurant Sobrino de Botín, une légende de Madrid qui a l’honneur d’être le plus ancien restaurant du monde. Fondé en 1725 par le Français Jean Botin et son épouse, il détient ce record de longévité dans le livre Guinness des records. Le restaurant s’appelait à l’origine Casa Botín. Il a été hérité par un neveu appelé Candido Remis et a changé de nom en Sobrino de Botín, qui survit toujours à ce jour. Sobrino étant le mot espagnol pour neveu. Il est depuis toutes ces années l’une des grandes références de la cuisine traditionnelle de Madrid. Aujourd’hui, les recettes utilisées ont été transmises de génération en génération, préservant l’héritage de ces plats traditionnels.

Le plus étonnant est que, depuis l’ouverture des portes du Botín en 1725, le four grésille continuellement et ne s’éteint jamais. Selon Luis Javier Sànchez Alvarez, le four est le joyau de la couronne de ce restaurant hors-du-commun et l’élément fondamental pour cuire leur plat le plus populaire, le cochon de lait rôti. Un plat qui figure d’ailleurs dans l’un des romans d’Ernest Hemingway. Autre anecdote célèbre, l’artiste Francisco de Goya y a travaillé en tant que serveur en attendant d’être accepté à l’Académie Royale des Beaux-Arts. Avec l’honneur d’être le plus ancien restaurant du monde, le Botín espère garder les portes ouvertes pour les siècles à venir.