Grande et belle découverte des 39e Trans Musicales d’il y a quelques semaines, Voyov nous revient avec son premier EP (enfin !). 5 titres seulement et un coup de coeur encore intact. Lumineuse et bienveillante, sa musique sonne déjà comme une évidence.

Voyov, je l’ai découvert sur scène, seul avec ses machines et sa trompette ; son instrument de coeur appris avec son père à l’âge de 3 ans. Et d’emblée, le bonheur innocent et la drôle de dégaine de ce jeune homme de 28 ans imposent un artiste au charisme atypique. À l’image de sa musique rêveuse, et surtout contagieuse. Au fil des mesures, une douce folie s’empare de ce corps un peu trop grand et qui semble parfois ne pas être à sa place, pourtant il y a sur ce fil l’évidence que ce voyou qui court les routes prendra son envol et virevoltera avec aisance sur cette année 2018, et plus encore.

Originaire de Lille, Thibaud Vanhooland déménage, adolescent, à Nantes où il se construit, entre des souvenirs d’une enfance heureuse et libre et ses années lycées plus sauvages. De jeunesse, il est d’ailleurs souvent question en filigrane sur les cinq chansons qui composent son premier EP On s’emmène avec toi. Du généreux titre éponyme qui ouvre le bal à La légende urbaine – et sa guitare tout droit sorti d’une BO d’Ennio Morricone – Voyou porte un regard malicieux sur les vicissitudes de notre époque et choisit de mettre la compassion et l’amitié au coeur de sa musique. Avec des mots simples et poétiques et une complète absence de cynisme, il nous raconte des histoires d’aujourd’hui, des histoires d’amour et d’ennui, d’ailleurs et d’ici.

« La roue tourne et si tombe un des deux, l’autre roule ou s’écroule avec eux » chante-il sur Seul sur ton tandem : lumineuse et bienveillante, sa musique sonne déjà comme une évidence. À croire que la vérité sort de la bouche des enfants, elle sort aussi de celles des voyous. Nouvelle et prometteuse signature d’Entreprise, il va falloir se faire à l’idée que Voyov partagera nos routes à venir. Ce grand enfant a tout pour plaire : une facilité pour compter ses histoires, une fragilité rêveuse et contagieuse sur scène et des morceaux pop qui appellent à la fête. Séduisant par ses paroles charmantes, sa simplicité et cette envie comme lui de plus avoir les pieds sur terre.

Et pour finir, mettons les choses au clair une bonne fois pour toute. Voyov s’écrit bien avec un v à la fin, comme vous pouvez le voir sur la pochette de son premier EP, mais se prononce « voyou » avec un u. De toute façon, quelle importance, vous n’oublierez pas son nom de si tôt. Cela sera difficile, tellement Thibaud risque de faire 2018.

☞ Suivez Voyov sur Facebook. et Twitter.

L’EP On s’emmène avec toi de Voyov est sorti le 26 janvier 2018 chez Entreprise / Also et s’écoute à la suite sur Spotify et Deezer et s’achète sur Bandcamp, entre autre.

Écoutez l’EP On s’emmène avec toi de Voyov

Retrouvez Voyov sur la scène de la Maroquinerie le 9 avril

https://www.facebook.com/events/550582828618030/