Dans sa série en cours Perspective, la photographe new-yorkaise Suzanne Saroff nous offre une nouvelle perception et expression d’objets de tous les jours grâce à une superposition simple d’angle et de perspective.

Comme Suzanne Saroff l’explique au site Booooooom : « En prenant forme à travers les ombres ou les fragmentations, mes sujets deviennent souvent plus que la version singulière et attendue d’eux-mêmes. En utilisant des formes claires comme des cylindres et des verres d’eau, une pastèque peut être multipliée, étirée et retournée comme si elle dansait et se contorsionnait dans ses parois du verre qui se chevauchent. »

Très simplement, et avec simplement quelques verres d’eau, la photographe Suzanne Saroff crée des portraits fracturées et faussées. Les images jouent alors avec des concepts de lumière et d’ombre résultant en des natures mortes déformées qui apparaissent presque comme des défauts numériques. Avec des outils et des techniques telles que la réfraction, la lumière directionnelle et les couleurs vives, ses photographies donnent à ces aliments simples, kiwi, banane ou pastèque, des alternatives à leur expression visuelles classiques. En prenant forme à travers ses ombres ou fragmentations, ces sujets deviennent souvent plus que la version singulière et attendue d’eux-mêmes. Découvrez la série en cours Perspective sur le site de Suzanne Saroff ou à la suite.

☞ Pour plus de Suzanne Saroff, suivez la sur son site et son Instagram.

Découvrez quelques portraits de la série Perspective de Suzanne Saroff