Afin d’assurer l’avenir des voitures de collection, Jaguar développe actuellement une version entièrement électrique de sa légendaire E-Type. Une E-type Zero qui associe les technologies de demain à un look d’hier. 100 % électrique et 0 % futuriste.

Les voitures électriques ont parfois tendance à défendre un certain look futuriste. L’idée que l’électrique est un concept à venir. Alors que bien au contraire, ces véhicules devraient plutôt se fondre dans la masse, devenir une banalité. Ce qui ne sera certainement pas le cas de la Jaguar E-type Zero de tout façon. Cette voiture légendaire des années 60 s’offre une seconde jeunesse pour vivre plus confortablement à notre époque. Un véritable petit bijou, qui je l’espère, sera commercialisé un jour…

Alors que la production de Jaguar s’est considérablement ralentie depuis des années. Les passionnés de voitures de luxe ont peu à peu délaissé le félin, jugée trop « old fashion », pour les modèles haut-de-gamme de BMW ou Audi. Du coup, afin de toucher une toute nouvelle clientèle et ainsi marquer le coup, une équipe d’ingénieur des mythiques bureaux de Conventry a retiré le moteur à six cylindres en ligne d’une E-Type et l’a remplacé par un groupe motopropulseur électrique d’une puissance de 295 chevaux. Plus rapide que la version d’origine, ce nouveau classique électrifié peut désormais passer de 0 à 100 km/h en 5,5 secondes.

Mis à part cette nouveauté mécanique, Jaguar a aussi remplacé le tableau de bord original par un écran tactile au goût du jour. Ils se sont également débarrassé des phares originaux pour installer des modèles à DEL, plus écoénergétiques. Point de vue autonomie, la E-type Zero devrait pouvoir monter jusqu’à 270 kilomètres. Sa batterie de 40 kWh est conçue pour se recharger en six à sept heures. Complètement dans les standards. Au total, cette E-Type Zero Concept pèse 46 kilos de moins que sa version originale à essence. Profanation diront certains, mise à jour salvatrice diront d’autres.

À lire aussi ☞  Elements, un film expérimental où deux milliards de billes illustrent la complexité de nos émotions

Encore au stade concept, cette E-type Zero interpelle forcément. Une voiture électrique reprenant les lignes de la E-type Series 1.5 Roadster de 1968, considérée comme la plus belle voiture du monde selon Enzo Ferrari. Une voiture électrique résolument rétro intéressera forcément ces « nouveaux riches » pour qui Jaguar est dépassé depuis longtemps.

« Nous avons intégré la transmission électrique dans la structure E-type existante, ce qui signifie qu’un moteur conventionnel pourrait être réinstallé. Nous pensons que c’est essentiel puisque cela permet à Jaguar de rester authentique à son ADN » souligne Tim Hannig, directeur de Jaguar Land Rover Classic. La transition, en douceur, est autrement renforcée par le fait que rien n’a vraiment changé, au fond.

Sur le long terme, Jaguar entend éventuellement introduire ce bloc électrique dans tous ses modèles iconiques, dans le sillage de son moteur à six cylindres utilisé de 1949 à 1992. « Nous pouvons utiliser cette technologie pour transformer n’importe laquelle de nos Jaguar à moteur XK » indique Tim Hannig, ouvrant la porte ainsi à d’autres revival du genre. Prometteur.

Découvrez la Jaguar E-Type Zero en images


×