Pourquoi il serait mieux pour vous de répondre « probablement » à chaque fois qu’on vous pose une question ? Le fondateur de Carlsberg, J.C. Jacobsen, vous explique sa vision de l’entreprenariat et sa philosophie de vie dans un TEDx post mortem.

Dans les années 1840, Jacob Christian Jacobsen, le fils d’un des brasseurs de la brasserie royale de Copenhague, part étudier dans la brasserie Spaten, à Munich, chez Gabriel Sedlmayr, un des grands maître-brasseur de l’époque. À son retour, il est à même de fabriquer, dans la lessiveuse de sa mère, sa première bière, jugée buvable. Nous sommes en 1847 quand il crée sa propre brasserie. Il choisit de s’installer dans ce qui est à l’époque l’extérieur de la ville, près de la bourgade de Valby. En raison de la qualité de l’eau qui coule sur une colline aujourd’hui appelée colline de Frederiksberg, il installe son usine et, le 10 novembre 1847, il achève la fabrication de la première Carlsberg, ainsi baptisée en hommage à son fils Carl, alors âgé de cinq ans. Carlsberg, c’est la « Montagne de Carl » (ou la « Montagne de Charles ») en danois. Aujourd’hui, Carlsberg est le quatrième brasseur au monde, est présente dans près de 140 pays et emploie quelque 40 000 personnes.

Mort en 30 avril 1887, JC Jacobsen fut l’un des grands industriels et philanthrope de son époque. Le mantra de JC était de faire une excellente bière « indépendamment du bénéfice immédiat ». Il a souvent eu d’ailleurs des problèmes avec d’autres brasseurs, qui se plaignaient de garder ses prix si bas qu’il détruisait le marché. La réussite de JC Jacobson fut époustouflante, ses conseils et sa vision sont donc précieux.

JC Jacobsen, plus vrai que nature, 130 ans après sa mort

À l’occasion de ses 170 ans cette année, Carlsberg a permis JC Jacobsen de monter sur la scène du TEDx le 23 août dernier, lors du TEDXCopenhagen intitulé Trust Uncertainty. « Probablement » une excellente idée, car il est quelque part étonnant qu’une marque puisse prendre la parole durant ce genre d’évènement… Néanmoins, le discours de JC Jacobsen est porteur d’une vision plus qu’intéressante. Au lieu d’expliquer succès après succès la saga familiale, le fils ayant repris les rênes de Carlsberg par la suite, le patriarche partage son optimisme légendaire tout en livrant sa philosophie et sa vision de l’entreprenariat durable. Une leçon de vie altruiste et dynamique résumée par son fameux « probably » qui était sa bonne et unique réponse à chaque question qui lui était posée par ses contemporains inquiets face à la révolution industrielle en pleine mutation. Ce même « Probably » devenu aujourd’hui l’emblème de la communication de la brasserie danoise.

À lire aussi ☞  Regardez l'hommage au slasher movies de L'Impératrice dans Sultans des îles

Dans un monde qui craint la certitude, JC Jacobsen croit fermement à une approche scientifique de la vie. Combattre l’ignorance en découvrant l’inconnu, étudiant l’évidence. Sa philosophie est donc de répondre à toutes les questions par probablement. Une philosophie née en 1883, mais toujours autant inspirante pour le public d’aujourd’hui. Car nous vivons dans un monde où nous devons tout savoir. Une culture qui célèbre la certitude, la confiance aveugle aux opinions fortes et inébranlables. Parce que changer d’avis est un signe de faiblesse. JC Jacobsen nous invite ainsi à célébrer l’incertitude. Trouver le pouvoir de ne pas savoir. Le pouvoir d’oser remettre en question tout et avoir cet esprit inquisiteur. Et faire confiance à votre intuition. C’est seulement lorsque nous sommes ouverts à de nouvelles expériences et à de nouvelles opinions que nous apprenons le plus.

Découvrez JC Jacobsen durant le TEDXCopenhagen

×