Plus on écoute le nouveau projet de Dominique Dalcan, plus il est impossible de tempérer la beauté évidente de ces mélodies, une cette exploration organique et intime vers de nouveaux horizons. Temperance est un nouveau projet d’un artiste impressionnant, un disque d’une épure courageuse et vivifiante.  

Sentimentale, impressionniste, hors-du-temps, la musique de Dominique Dalcan suit depuis de nombreuses années une ligne claire aux reflets changeants. À travers son nouveau projet Tempérance, le troublant artiste invite dans un voyage intimiste aux univers sonores rêveurs et grisants. Connu et reconnu pour sa liberté artistique et musicale, Dominique Dalcan devient aujourd’hui Temperance et réinvente encore une fois un nouvel univers au songwriting moderniste. L’idée consiste certainement à développer un vaste imaginaire derrière lequel dissiper sa personnalité, sa subjectivité d’artiste. Aussi le chanteur signe-t-il ce projet du nom qui correspond à l’attitude qu’il a choisi d’adopter : Temperance.

Troublant

C’est donc avec Temperance que Dominique Dalcan continue ces explorations sonores et mélodiques. Quittant le format chanson française pour plonger dans un bain organique en anglais. C’est une musique d’un seul tenant, où l’on évolue sans jamais se demander à quoi elle ressemble, ni à quel instant elle doit continuer ou s’arrêter. Elle se vit en s’écoutant paisiblement. Dominique Dalcan parle à son sujet d’univers “post-électronique”, en ce que les machines y sont presque employées comme de vrais instruments. Rompu jadis à la pratique de l’électronique “de genre”, le compositeur, aujourd’hui libéré de tout code formel, entretient désormais un rapport mesuré aux technologies sonores. Une relation tempérante qui dépasse d’ailleurs le seul cadre musical puisqu’à travers cet usage éthique de la machine, Dominique Dalcan s’interroge, dans ses paroles et son quotidien, sur la place et l’intervention de l’homme dans la nature, et sur le rôle de son corps dans l’espace. Les titres des morceaux en témoignent : Cold Is The Ground, Your Body Is A Territory, Roads and Rivers, Take Shelter, Small Black Piece of Field.

Par touches impressionnistes, ses créations de synthèse – des beats glitchés ou des cordes artificielles – accueillent avec douceur, sans jamais heurter, son piano et son chant largement improvisé. Il y a ce souffle soul contemporain très palpable, qui fait parfois penser à certains passages du dernier Frank Ocean, malgré les différences de personnalité ou d’expérience. La profondeur de champ ne quitte jamais l’oreille et un précipité de mélancolie glorieuse se forme au fil des écoutes. Enchâssée dans ce photomontage musical miraculeusement fluide. Disque d’une épure courageuse et vivifiante, Temperance suggère au long de ses neuf plages l’idée même de son titre, qui consiste à rester maître de soi-même, mais aussi de ses outils. Par son usage précisément tempérant des machines, comme par sa façon de ne pas organiser sa musique par pics d’intensité, mais plutôt par lentes vagues d’émotion, Dominique Dalcan honore ainsi l’enseignement du philosophe grec, dans un paysage musical actuel souvent trop obsédé par le trop-plein.

À lire aussi ☞  Little Journey et leur pop indé à l'exotisme fort plaisant

Temperance de Dominique Dalcan est sorti le 27 janvier 2017 chez PIAS s’achète sur iTunes et s’écoute à la suite sur Spotify et Deezer.

☞ Suivez Dominique Dalcan sur Facebook, Twitter, Instagram et Youtube.

Écoutez l’album Temperance de Dominique Dalcan