Depuis 2012, le label Entreprise accompagne la fine fleur de la nouvelle scène francophone qui secoue notre beau pays. Après 3 précédent volumes, Entreprise présente la nouvelle compilation Année 4 qui regroupe les différents singles sortis par le label de janvier à décembre 2016.

Epopée à la folle ambition artistique, Entreprise est la division exclusivement francophone de la maison de disques 3rd side records. Une aventure qui souhaite explorer de nouvelles voies/voix et renouer avec l’âge d’or de la musique française, en toute simplicité, pour mieux innover et expérimenter dans la joie et la bonne humeur. Du coup, depuis 2012 et à chaque début d’année, Entreprise compile le meilleur de leur single et de leur artiste dans des mixtapes afin de se souhaiter le meilleur chaque année avec le meilleur de l’année passée. Cette année c’est donc au tour de Année 4 de nous mettre dans l’ambiance de 2017.

« Ces bruits étranges, c’est l’amour fou ». On ne saurait mieux définir la quatrième année du label Entreprise, pleine de fureur et d’espoir, à l’image de l’album de Grand Blanc, Mémoires Vives, sorti en mars dernier.

Alors qu’à sa manière pop et ludique, Lafayette capte tout aussi bien son époque avec La mélancolie française, tiré de son album Les dessous féminins, orchestrant la rencontre improbable entre Mythologies de Roland Barthes et le Sexy Boy de Air. Mehdi « Fugu » Zannad nous embarque quant à lui dans une bucolique Promenade hors du temps issue de la B.O du film de Serge Bozon, L’architecte de St Gaudens.

À lire aussi ☞  🎶 Écoutez un cadavre exquis des meilleurs sons sortis durant mars 2017

Année 4, c’est aussi le retour gagnant de Julia Jean-Baptiste et sa mélancolie électro ainsi que Blind Digital Citizen avec le spectaculaire Mother.

Et si les artistes emblématiques du label répondent à l’appel, la relève semble d’ores et déjà assurée avec notamment la troublante ardennaise Fishbach, dont le premier album sort en janvier, nous offre un nouveau single, tour à tour grand huit et train fantôme. Bagarre, actuellement en studio, voit son titre Le gouffre magistralement remixé par Yan Wagner.

Cette Année 4 se termine tout en douceur avec les mélopées oniriques de Flavien Berger sur son étonnante reprise de Tendresse.

Et Entreprise de se faire plus que jamais une des voix de cette nouvelle scène francophone qui ne cesse d’étonner par son ambition et son éclectisme.

Écoutez la compilation Année 4 d’Entreprise


×