L’Uritrottoir est un urinoir sec adaptable sur des bottes de paille, qui valorise l’urine par la production d’engrais. Une solution pratique, simple, écologique pour aider le public masculin à satisfaire un besoin quotidien. Et pourquoi pas de faire pousser de jolies fleurs dans nos villes 🌻

Un Uritonnoir se veut être une hybridation de deux objets usuels : un urinoir et un entonnoir. Une installation sanitaire destinée à être utilisée pour uriner en position debout (un urinoir en forme d’entonnoir tout simplement), piqué dans une botte de paille. Il s’agit d’un dispositif éco-conçu qui peut être utilisé soit dans les lieux publics lors d’événements en plein air, soit dans des jardins privatifs. Il y a de nombreuses occasions ou l’on souhaite éviter que les toilettes ne soient trop sollicitées, surtout par les garçons. Et pour éviter surtout que ces petits cons pissent partout. L’idée devient alors très pertinente dans le milieu urbain. Une solution idéale pour faire baisser les nuisances olfactives dans certains quartiers festifs.

Le principe est assez simple. Les urines recueillies par l’Uritonnoir imprègnent la paille et l’enrichissent en azote. La paille se décompose et se transforme en engrais six mois plus tard. L’installation se veut être la plus simple possible afin de toucher le maximum de public, comme les festivals, les campings, les municipalités… Il a d’ailleurs été utilisé lors du dernier Hellfest, d’où sont tirées les quelques images.

À lire aussi ☞  Sur Swimmy, louez une piscine comme vous loueriez un appart sur Airbnb 🏊

Vu comme mobilier urbain, l’Uritonnoir se vera composé d’une botte de paille protégée par une structure en acier et d’un réceptacle rouge qui permet de remplir d’urine (azote) la paille (carbone) pour obtenir du compost. Ce dernier peut ainsi faire pousser les fleurs qui se trouveraient alors dans la partie supérieure. Ou tout simplement aider la culture céréalière comme on peut le voir dans le petit gif à suite. Autre gros avantage : le carbone présent dans la paille de l’Uritrottoir mêlé à l’azote de l’urine, permet d’anéantir les mauvaises odeurs.

On doit cette invention made in France à FALTAZI, une agence de design industriel militante de l’agriculture urbaine et basé à Nantes. Et elle arrive bientôt à Paris. Ce qui ne serait pas de refus dans certains quartier comme à Bastille, les canaux ou encore certains coins de parcs. Pour le moment, deux modèles vont être installés à la Gare de Lyon d’ici le mois de janvier, et trois autres à Nantes au printemps 2017. Vivement que le concept se développe.

☞ Pour plus d’informations, servez-vous sur uritonnoir.com

×