Une sorte de adblocker pour les amoureux des belles toiles.

Ras-le-bol des bannières publicitaires moches à chaque fois que vous surfez sur le web ? Tout naturellement, vous avez installé un adblocker sur votre navigateur pour ne plus les voir. Comme la plupart d’entre nous d’ailleurs, sauf ceux qui viennent sur torrefacteur.co bien sûr (si vous pouvez désactiver votre adblocker quand vous êtes chez nous d’ailleurs, ça serait fort aimable ¯\_(ツ)_/¯ ). Si vous êtes partisans de bloquer ces publicités, autant le faire avec classe et curiosité. Et les transformer en oeuvres d’art.

Bombay Sapphire a souvent fait preuve de malice dans ses publicités en détournant celles des autres. Depuis quelques années, cette marque de gin connu pour sa bouteille bleue, célèbre dans le monde entier, a noué un partenariat culturel et artistique avec la Rush Philanthropic Arts Foundation de New York : ensemble, elles coordonnent la Bombay Sapphire Artisan Series, une plate-forme internationale qui permet aux artistes émergents de présenter leurs travails et oeuvres et qui permet aux aficionados de Bombay Sapphire de voir le monde autrement qu’avec de l’alcool dans le sang.

☞ Savourez aussi : Quand des chats s’affichent dans le métro londonien pour le bien commun

Du coup, une façon intelligente de montrer les oeuvres du Bombay Sapphire Artisan Series est ce adblocker Artifier. En installant cette extension Chrome, chaque internaute pourra transformer les bannières publicitaires qu’ils rencontrent sur les sites web en oeuvres d’arts du Bombay Sapphire Artisan Series. L’expérience de navigation devient ainsi un joli parcours artistique où chaque oeuvre est mise en avant avec le nom de l’auteur et l’année d’exposition. L’occasion idéale de découvrir des peintures et des artistes talentueux. Comme vous pouvez mieux le comprendre en vidéo.

Découvrez le fonctionnement de Artifier en video et en gif

artifier

☞ Téléchargez l’extension Chrome Artifier.

Bien sûr, il ne s’agit pas de la première action anti-pub de ce type : transformer les publicités en art. Par exemple, l’application No Ad répond à ce même besoin, celui de cacher la publicité afin de vivre dans un monde plus artistique, et certainement bien meilleur. Le street artiste Jordan Seiler a créé No Ad justement pour que les publicités qu’on peut voir dans la rue deviennent des oeuvres picturales. Le métro devient ainsi à travers l’application No Ad une galerie artistique virtuelle avec des centaines d’oeuvres à disposition. On vous laisse jeter un oeil sur noad-app.com. En tout cas, avec Artifier, c’est la première fois qu’une marque s’empare de ce sujet spécifique.